+1 (868) 748-2602         secretariat@caribbeanstudiesassociation.org
(calls will only be received Monday - Friday between the hours of 8:00am - 3:00pm EST)

Comité de Traduction et Échange Multilingue


English | Español | Français | Kreyol


Comité de Traduction et Échange Multilingue (CTET)

Le GTT (Groupe de travail multi langage), aujourd´hui le CTEC, a été fondé par un groupe de membres de l´Association d´Etudes Caribéennes compromis à affronter les défis résultants de la diversité linguistique de notre région et son expression au sein de cette association. Ces défis incluent l´intégration limitée d´académiques provenant de zones non anglophones à la conférence, la représentation inégale de notre diversité régionale des adhésions et de la direction de l´Association, comme formes de fragmentation liées aux barrières linguistiques.

L´absence de communication et reconnaissance mutuelles sont des obstacles non seulement pour la représentativité de l´Association, mais aussi pour le travail académique de nos membres et pour toutes les missions de l´Association. En 2011, avec la proposition de surpasser ces obstacles, le Président et le conseil exécutif appuient la création du GTT. L´objectif principal de ce groupe est de promouvoir la consolidation d´une association qui soit non seulement plus inclusive et collégiale mais aussi solide académiquement, où sont représentés la diversité des cultures, sociétés et peuple du Caraïbe.

En comptant sur les initiatives passées des membres et ex présidents, le GTT s´est donné la tâche d´identifier et réunir les ressources comme appuyer les membres pour promouvoir une culture dé change multi linguiste. Nos tâches vont de la coordination de la traduction de la conférence et des communications permanentes avec nos membres jusqu´au développement des actions qui enrichissent l´échange, comme moyens pour augmenter les connaissances transnationales et interdisciplinaires que l´AEC a le plaisir de promouvoir. Ci-dessous, vous trouverez un résumé de notre travail qui inclue les politiques et meilleurs pratiques approuvées par les présidents et conseils exécutifs en relation avec la traduction et les échanges translinguistiques depuis la création de ce groupe. En prenant en compte le rôle-clé de ce travail pour l´organisation de la conférence annuelle et pour l´association dans son ensemble, le président de l´AEC sur la période 2014-2015 a appuyé la transformation du groupe de travail (GTT) en un comité permanent (CTT).

L´évaluation continue de nos initiatives, incluant par 200 membres de l´association en 2013, montre qu´un nombre significatif de nos membres sont multilingues et qu´ils souhaitent être liés à des pratiques multi langages à travers l´association AEC. Pendant que nous continuons à forger cette culture d´échange multilingue fluide, nous célébrons le compromis de plus en plus de membres et nous maintenons l´espoir que un nombre plus important profite des bénéfices d´une projection élargie de nos savoirs et relations académiques.

Le CTET continuera de travailler avec le CE et le président pour faciliter autant les ressources et appuis possibles, et pour promouvoir une plus ample collaboration entre les membres qui font de l´AEC un espace inclusif au delà des “barrières” linguistiques.

Entre les membres et collaborateurs du CTET se trouvent Cédric Audebert, Chrissy Arce, Anja Bandau, José Buscaglia, Carole Charles, Vincent Cooper, Ian Craig, Samuel Fure Davis, Mónica del Valle, Vilma Díaz, Kenia Dorta, Holger Henke, Annette Insanally, Heidi Lavine, Samuel Jouault, Addia Miller-Bernard, Marie-Jose N’Zengou-Tayo, Lisa Outar, Alix Pierre, Aaron Ramos, Ileana Sanz, Maggie Shrimpton, Lincoln Shlensky, Silvia Torres, Elizabeth Wilson, Yolanda Wood.

Nadia Celis

Nadia V. Celis Salgado, Co-responsable

NADIA V. CELIS SALGADO est diplômée de l´Université de Cartagène et a obtenu son master et son doctorat en littérature latino-américaine et caribéenne à Rutgers, Université d´Etat de New Jersey, où elle a aussi obtenu un diplôme sur genre et femmes. Est professeur associée au Bowdoin College, où elle enseigne la littérature et la culture latino-américaine, caribéenne et latine. Membre du CSA depuis 2008, Celis est aussi co-directrice du CTET, Comité pour l´échange linguistique et la traduction (appelé auparavant groupe de travail sur l´échange translinguistique). Ses recherches se concentrent sur des études sur la représentation et les pratiques du corps tant dans la littérature que dans la culture populaire caribéenne. Ses textes dans des revues académiques et volumes critiques incluent des essais sur les écrivains Rosario Ferré, Marvel Moreno, Fanny Buitrago y Gabriel García Márquez en plus d´articles sur la danse et les performance. Celis est auteur de La rebelión de las niñas: Del Caribe y la “conciencia corporal” (Madrid/Frankfurt, Iberoamericana Vervuert, 2015), livre pour lequel elle a reçu la mention d´honneur du prix Iberoamericano de LASA 2016. Elle est aussi co-éditrice de la collection d´essais Lección errante: Mayra Santos-Febres y el Caribe contemporáneo (San Juan: Isla Negra, 2011). D´autres publications récentes incluent “Bailando el Caribe: corporalidad, identidad y ciudadanía en las Plazas de Cartagena”; “The Rhetoric of Hips: Shakira’s Embodiment and the Quest for Caribbean Identity”; “In the Beginning There Was Violence: Marvel Moreno’s En diciembre llegaban las brisas or the Genealogy of Power” et “Del amor, la pederastia y otros crímenes literarios: América Vicuña y las niñas de García Márquez”.

Maggie ShrimptonMargaret Shrimpton, Co-responsable

MARGARET (MAGGIE) SHRIMPTON est docteur en sciences philologiques de l´Université de la Havane, Cuba (2002) et depuis 1994 travaille comme professeure-chercheure en Littérature Latino-américaine la Faculté de Sciences Anthropologiques de l´Université Autonome du Yucatán, Mexique. Membre de l´Association d´Études de la Caraïbe depuis Mérida 1994 et a collaboré depuis 2007, avec le programme d´aide à la mobilité (Travel Grant), les programmes dédiés aux étudiants (sessions de posters), comme responsable des programmes (Grenada, 2013) et responsable du comité local (Mérida, 2014), ainsi qu´avec de le CTET depuis sa fondation.Elle est auteur du livre: Tejiendo historias en el Caribe. Narrativa yucateca contemporánea (2006) y co-éditrice de Interrogando los límites del texto. Ensayos de crítica literaria (2015), entre autres.  Elle a publié des articles sur la narration yucatèque et caribéenne dans diverses revues : Memorias. Revista digital de Historia y Arqueología desde el Caribe; Caribbean Quarterley; Revista Mexicana del Caribe; Caribe. Revista de Cultura y Literatura; Revista Brasileira del Caribe; Aletría. Revista de estudos de literatura, y Tinkuy. Boletín de Investigación y debate.  A été membre du jury de la Maison des Amériques en 2010.

Anja Bandau

Anja Bandau, Program Committee Liaison

ANJA BANDAU est professeure universitaire de l´institut de philologie romane de l´Université Leibniz de l´Université Hannovre (Allemagne) où elle enseigne littérature et culture hispaniques, littératures latino-américaines et caribéennes. Ses axes de recherche englobent les littératures (transnacionales) hispanophones et francophones de la Caraïbe, littérature de la diaspora, circulation transatlantique des savoirs : Les mondes coloniaux à Paris au XVIIIe siècle. Circulation et enchevêtrement des savoirs (Paris 2010); El Caribe y sus diásporas. Cartografía de saberes y prácticas culturales (Madrid 2011) et a co-édité le manuscrit Mon Odyssée: L’Épopée d’un colon de Saint-Domingue, par Jean-Paul Pillet (Paris 2015). Anja Bandau est présidente de Socare – l´association interdisciplinaire d´études caribéennes en Allemagne – et est membre du CSA depuis 2012.

SPANISH TRANSLATION TEAM

Ileana Sanz CabreraIleana Sanz Cabrera, Coordinadora

ILEANA SANZ CABRERA possède un Doctorat en sciences philologiques de l´Université de la Havane, Cuba. A enseigné et dirige des projets de recherche dans le domaine de la culture et de la littérature de la Caraïbe en se concentrant sur l´étude de la Grande Caraïbe avec une perspective multidisciplinaire et comparative. A été professeur en la Faculté de langues étrangères de l´Université de la Havane où elle a travaillé durant quarante ans.  En 2006 incorpore le département de langues modernes et littérature de l´Université de West Indies, Mona Campus jusqu´en 2010. A offert cours, conférences et ateliers dans différentes universités et institutions de la Caraïbe, des Etats-unis, du Mexique, du Canada et d´Espagne. Sanz est membre fondateur de la chaire d´études caribéennes, un groupe de recherche interdisciplinaire de l´Université de la Havane et co-auteur de la première anthologie  d´écrivains de la Caraïbe anglophone publiée par la Maison des Amériques en 1977.  A été jury du prix de la Maison des Amériques en 1992 y 2002. Depuis la création du centre d´études de la Caraïbe dans cette institution, a travaillé à la promotion des liens entre les pays de la grande Caraïbe. Membre de l´Association d´études caribéennes depuis 1991, a été élue par le Conseil Exécutif pour la première fois en 1994 et a été réélu à différentes reprises. Est membre fondateur du groupe de travail trans linguistique, actuellement CTET.

Susana BarradasSusana C. Barradas, Newsletter and Website Translations

SUSANA C. BARRADAS est étudiante de la Licence en Littérature latino-américaine de l´Université Autonome de Yucatán. A travaillé sur la traduction d´un recueil de poèmes de Jonathan Harrington (Rastro de papeles, 2016, comme sur la traduction d´un texte narratif pour la revue Río Grande Review 2015). Actuellement est membre du Comité Editorial de la revue La otra voz (http://www.antropologia.uady.mx/revista/index.php) et écrit son mémoire professionnel sur les théories de la traduction littéraire. Collabore avec le CTET depuis 2015.

Josue Ku GallegosJosus Ku Gallegos

JOSUE KU GALLEGOS est diplômé en Littérature Latinoaméricaine par l´Université Autonome du Yucatán. Ses intérêts académiques s’orientent vers l’étude des sexualités dans la Littérature des Caraïbes. Il est actuellement étudiant du master en Études Latinoaméricaines à l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM). Ses recherches portent sur l’esthétique du VIH / SIDA dans la littérature et les arts visuels au Porto Rico. Il est membre du projet de recherche institutionnelle du Centre de Recherche sur l’Amérique Latine et les Caraïbes intitulé «Anticolonialisme dans les Antilles françaises ». Il travaille au Séminaire d’Études du corps, et le Séminaire Littérature LGBBT.

FRENCH TRANSLATION TEAM

Christoph SinglerChristoph Singler, Newsletter and Website translations

CHRISTOPH SINGLER (Université de Franche-Comté) est professeur de littératures et arts visuels latino-américaines à l’Université de Franche-Comté, Besançon, dept. d’Espagnol. Il a publié sur le roman historique en Amérique latine, le statut de la fiction dans le continent ainsi que les relations entre texte et image. Dans le domaine des arts visuels il travaille en particulier sur l’art cubain. Ses recherches portent essentiellement sur les arts diasporiques et leur dimension transculturelle, dans une perspective postcoloniale, et sur les rapports entre anthropologie, esthétique et arts visuels contemporains. Ses publications les plus importants en littérature sont: Le roman historique contemporain en Amérique latine. Entre mythe et ironie, Paris 1993; (coord.) Une domestique dissipée. Essais sur la fiction en Amérique latine), Besançon 2001.  En arts visuels: (coordination d’un numéro spécial) Les arts plastiques en Amérique latine: marges et traverse), Caravelle n° 80, Toulouse, juin 2003; une monographie sur le peintre afrocubain Guido Llinás et ses Peintures Noires créées dans son exil parisien Génesis de la Pintura Negra. La obra parisina de Guido Llinás. Valencia, Aduana Vieja, 2013.

Fabienne VialaFabienne Viala

FABIENNE VIALA (University of Warwick, UK), Docteure ès Littératures Comparées de Paris3 Sorbonne Nouvelle, est Professeure des Universités en Littératures Comparées et Etudes Hispaniques et elle dirige le Yesu Persaud Centre for Caribbean Studies à Warwick University, en Angleterre. Son dernier livre, The Post-Columbus Syndrome (Palgrave MacMillan, 2014) est une analyse comparée de la mémoire culturelle dans la Caraïbe, à travers une analyse des stratégies commémoratives nationales qui abordèrent le cinquième centenaire de la dite « Découverte des Amériques » dans les années 90, à Cuba, Puerto Rico, en République Dominicaine et en Haïti, en Guadeloupe, en Martinique et en Jamaïque. Elle travaille actuellement sur la question des réparations dans les Caraïbes hispaniques, françaises et anglophones. Fabienne collabore avec CTET depuis 2013.

Samuel JouaultSamuel Jouault

SAMUEL JOUAULT (Universidad Autónoma de Yucatán): de formatin géographe (Université Rennes 2), titulaire d´une licence en intervention sociale de l´Université de Bordeaux 3 avec une recherche sur le tourisme communautaire sur la Caraïbe continentale au Honduras. Candidat à Docteur en Géographie (Université d´Angers) avec un projet de recherche sur le rôle des sociétés locales dans la mise en tourisme des milieux ruraux au Mexique. Boursier du CEMCA – UMIFRE depuis 2014. Professeur associé de la Faculté de Sciences Anthropologiques de l´Université Autonome du Yucatán depuis 2011. Coordinateur de l´Atlas du tourisme alternatif de la Péninsule du Yucatán (2015). Directeur du documentaire Ek Balam, des champs au tourisme (2015). S´intéresse aux thèmes du tourisme dans les espaces ruraux, globalisation et tourisme, développement et culture, inégalités sociales.  Membre de l´Association d´Etudes du Caraïbe (CSA) depuis 2013 à Grenada, membre du Comité Local  (LOC) en 2014 et collaborateur du CTET depuis 2013.

Yazmin Luciana Salazar PlataYazmín Luciana Salazar Plata

YAZMÍN LUCIANA SALAZAR PLATA est diplômée en Etudes Latinoaméricaines par la Faculté de Philosophie et Lettres de l´Université Nationale Autonome du Mexique. Elle a fait des études supérieures en Littérature Générale et Comparée et aussi en Littérature Francophone, diplômée en Master par la Sorbonne Nouvelle Paris 3. Elle a été professeur de français plusieurs années. Ses intérêts académiques portent sur la Littérature et Philosophie des Antilles francophones. Elle est actuellement Doctoranet en Études Latinoaméricaines à l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM). Elle est membre du projet de recherche institutionnelle du Centre de Recherche sur l’Amérique Latine et les Caraïbes intitulé «Anticolonialisme dans les Antilles françaises ».

Résumé des tâches, meilleurs pratiques et politiques sur la traduction et échange multilingues.

  1. Le CTET, nommé auparavant GTT, aide la Président et le Comité de Programme (CP) avec l´identification de traducteurs volontaires pour l´appel à textes et toutes les communications officielles envoyées aux membres ou publiées sur la page web de la AEC.
  2. En coordination avec le Président et le Comité Local (CLOC), le CTET a à sa charge l´identification des besoins de traduction, communication avec les traducteurs potentiels comme la coordination de ses services durant la conférence. Le CTET évaluera les différents besoins en relation avec le lieu et en prenant en compte les langues des communautés hôtes de la conférence chaque année.
  3. Le conseil exécutif a approuvé un fonds basique ($6000) en 2011 pour couvrir le Budget traduction. C´est par la suite la prérogative du Président d´assigner des fonds supplémentaires si besoin est. Le CTET travaille avec le Président, le Comité Local et le CE à l´identification et la recherche des options adéquates pour les services de traduction comme les financements alternatifs.
  4. Avec comme objectif de faciliter l´articulation et l´implémentation de meilleurs pratiques pour l´inclusion des membres de tous contextes linguistiques, le CE a pris l´accord qu´un des membres du CTET devrait être membre du comité de programme. Les tâches du membre du CTET-CP incluent :
    • Aider à la traduction de l´appel à communications et des lettres d´acceptations des membres et des communicants
    • Aider à l´implémentation de pratiques adoptées auparavant comme l´envoi des titres et résumés dans plus d´une langue, partager les idées sur les tables rondes, etc.
    • Participer à l´organisation de tables de manière à ce que soient reflétées les intérêts communs de nos membres sans prendre en compte les origines linguistiques.
    • Appuyer la distribution de ces tables rondes de manière à ce qu´il y ait des traducteurs disponibles.
  5. Avec l´objectif d´atteindre aspect inclusif qui permet l´échange entre collègues de différents contextes disciplinaires, régionaux et linguistiques, le GTT/CTET conseille le CE, le Président et le CP sur les initiatives qui pourraient améliorer cet échange (par exemple recommander des orateurs potentiels et organisant des séances plénières ou des sessions qui abordent la diversité de nos adhérents depuis différents disciplines et perspectives, ou en créant une section sur notre page internet pour partager les idées pour les sessions).
  6. Autre priorité du GTT/CTET est d´attirer et maintenir des membres de différents contextes si non de promouvoir une plus grande participation et leadership entre les membres de toutes les aires linguistiques. Certaines des meilleurs pratiques qui ont été implémentées jusqu´à aujourd´hui sont : offrir des traductions durant la réunion des membres durant la conférence annuelle et identifier ou nommer des candidats au Conseil Exécutif qui représentent notre diversité.