Appel À Communications

2018 Conférence Appel À Communications

43ème Conférence annuelle de l’Association d’Études des Caraïbes (AEC).

Education, culture et pensée émancipatrice dans les Caraïbes.

La Havane, Cuba, du 4 au 8 juin 2018.

Cette conférence annuelle propose d’intégrer l’éducation, la culture et la pensée émancipatrice comme axes de réflexion fondamentaux pour renforcer le processus de décolonisation dans les Caraïbes. Ces thèmes permettent de progresser dans la réappropriation et le rétablissement de la mémoire (individuelle et collective, historique et sociale) de leurs territoires. Notre conférence cherche à favoriser le dialogue et la circulation d’idées sur ces sujets pour reconsidérer et reconstituer des paradigmes; redéfinir les limites, les domaines exclus ; et comprendre la diversité et la complexité des peuples de la région.

L’histoire des Caraïbes est remplie de contributions et d’interférences tant par la quantité et la diversité des sources, que par la manière fragmentée dont cette histoire a été racontée. Les clefs que sont les recueils et les analyses dans ce processus narratif sont essentielles pour contribuer à la décolonisation de la pensée, ce qui représente un défi pour le domaine de l’éducation. La culture et l’histoire des Caraïbes résonnent intensément en elles. De ce point de vue, les germes de la résistance et d’une pensée émancipatrice sont fondamentaux dans les débats de cette conférence, pour le présent et l’avenir.

Axes thématiques :

  1. Education, culture et identité. Définitions de la culture caribéenne. Les Caraïbes dans l’éducation; enseigner quoi ? Qu’enseignons-nous ? Nation et culture. Regards croisés sur les Caraïbes : nous et les autres. Connections culturelles à l’intérieur de la région. Histoires des non-dits, des marginalisations et des exclusions. La diversité sociale et sa représentation culturelle : questions et problèmes. Imaginaires culturels et savoirs. Education, interculturalité et pluralité linguistique. Les frontières et les valeurs symboliques en mouvement. Insularité et culture. Migrations, aller et retour, la transnationalité et la plurinationalité.
  2. Pensée émancipatrice dans les Caraïbes. Problèmes de théorie et de pratique. Culture politique caribéenne. Figures et textes fondateurs. Mouvements et réseaux intellectuels. Pensée féministe caribéenne. Pouvoir et dépendance au temps de la mondialisation : tendances et contradictions. Remise en état et indemnisations, questions de justice historique et sociale dans la région. Pensée anti-hégémonique et émancipation : culture, communauté et connaissances. Territorialité et culture de la paix dans la région. Idées et horizons émancipateurs dans le nouveau contexte géopolitique pour les Caraïbes : défis internes et externes. Justice climatique, droits des peuples et résistance de l’écologie populaire. Postures et tendances face au phénomène impérieux de la vulnérabilité climatique dans les Caraïbes. Les moyens massifs de communication, hégémonie et émancipation caribéenne.
  3. Education et décolonisation de la pensée. Modèles éducatifs et héritages culturels. L’interculturalité épistémique et l’éducation. Savoir, pouvoir et production de connaissances. Le pouvoir de l’imagination. Education, privatisation et néolibéralisme. Résistance culturelle et savoirs populaires. Interdisciplinarité dans la production des connaissances. Patrimoine et tourisme. Musées et conservation patrimoniale. Recueils de la mémoire : archives et fonds documentaires dans divers registres et supports. La mémoire sur les Caraïbes qui construit l’éducation. L’action émancipatrice dans l’éducation, la culture et l’art.
  4. Education pour la transformation sociale et culturelle. Pratiques d’innovation sociale dans l’éducation. Education, émancipation et justice sociale. Interventions socio-éducatives et culturelles. Multilinguisme et créolisation : défis pour l’éducation. L’ethno-éducation. Les arts et la dimension sociale. Education et connaissances traditionnelles. Narrations orales, oraliture et expériences communautaires. Religiosité populaire, culture du carnaval et spiritualité afro caribéenne. Industries culturelles et éducation : cinéma, musique, théâtre, danse, littérature, arts et autres. Education sur l’environnement et le développement durable : réflexions dans et depuis les Caraïbes.
  5. Education et culture dans la formation des enfants et des jeunes. La famille et la transmission des valeurs (culturelles, éthiques, citoyennes). L’éducation de la fillette et de la femme pour sa libération économique et sociale. L’alphabétisation comme compensation des inégalités historiques de genre, de race et de classe. Culture et nature : dialogues interdisciplinaires. Santé et sexualité : modèles de formation. Education et diversité sexuelle. Pratiques artistiques et créatives pour favoriser la dignité et l’autonomisation de l’enfance et de la jeunesse. Education artistique, curiosité intellectuelle et valeurs humaines. Effets sociaux et émancipateurs du développement de la créativité.

Il est possible de participer par le moyen de présentation individuelle d’exposés, de tables rondes et d’ateliers.

Nous voulons promouvoir des espaces avec des approches interdisciplinaires. Pour faciliter ce type d’échanges, nous encourageons nos membres à proposer des idées pour des tables rondes et des ateliers, qui favorisent des forums multidisciplinaires et multilingues.

Nous espérons compter sur un grand nombre de participants, chercheurs, universitaires, professeurs, étudiants, militants communautaires, directeurs culturels, écrivains, artistes et créateurs en général.

Règles pour l’envoi des propositions :

Toutes les propositions devront être envoyées électroniquement à la page web de l’AEC (Non par mail).

La date limite pour l’envoi des propositions est le 1er janvier 2018.

  • Toutes les inscriptions individuelles ou collectives, doivent indiquer l’axe thématique auquel sa proposition est associée, selon la numérotation dans le programme.
  • Les résumés ne doivent pas dépasser 125 mots pour les exposés et 250 pour les tables rondes et ateliers.
  • Les titres des exposés, des tables rondes ou ateliers ne doivent pas dépasser 70 caractères. (par souci de concision nous nous réservons le droit de modifier l’édition).
  • Les participants indiqueront dans quelle langue ils feront leur présentation.
  • Les intitulés des exposés, tables rondes ou ateliers (résumés inclus) devront être envoyés au moins dans deux des langues suivantes : espagnol, anglais, français, papiamento et autres langues créoles, les résumés multilingues seront publiés dans la version électronique du programme.
  • La demande d’équipes particulières, d’espaces de travail et leurs caractéristiques doit être indiquée dans les projets.
  • Les tables rondes proposées doivent compter au moins 3 participants et pas plus de 5 ; entre eux l’animateur du groupe devra être identifié dans le projet.
  • Les tables rondes doivent représenter une diversité d’appartenances et de disciplines (par exemple, l’inclusion des étudiants diplômés et universitaires débutants dans les tables rondes des chercheurs reconnus, militants et/où professionnels ; ainsi que des groupes formés par des chercheurs de sciences sociales, des arts et des sciences humaines entre autres sciences).
  • Les ateliers proposés doivent être orientés vers des pratiques stratégiques et traiter des sujets inclus dans les axes thématiques de la conférence. Vous devrez spécifier vos titres et vos objectifs, ainsi que les noms des animateurs, le temps de réalisation et les résultats espérés.
  • La présentation de films, d’échantillons d’arts visuels et performances relatifs aux exposés, ou ateliers, sont bienvenus. Consulter la Convocation du Comité des Arts Cinématographiques, visuels et performances sur la page web de l’AEC.
  • Les exposés durant les réunions de Célébration d’auteurs et salon littéraire sont les bienvenus. Consulter sur le site web de la AEC sur ces propositions.

Le paiement des droits d’adhésion devra se faire avant le 1er janvier 2018. (Selon la constitution de l’AEC, nous conservons les tarifs d’adhésion pour le calendrier annuel ; par conséquent l’adhésion annuelle prend fin le 31 décembre) et l’enregistrement pour la conférence devra être payé avant le 1 mars 2018, de manière à ce que les propositions apparaissent dans le programme. Les détails d’adhésion et d’enregistrement sont disponibles sur la page web de l’AEC.

L’AEC offre un nombre limité de bourses de voyage pour les membres actuels et potentiels qui n’ont pas accès au financement de leurs institutions ou pays et qui ne pourront assister à la conférence sans la contribution de ces bourses. Ceux qui la reçoivent offriront quelques heures de collaboration volontaire au cours de la conférence. Les détails supplémentaires sur les critères et demandes de bourse pour le voyage sont disponibles sur la page web de l’AEC.

Pour toutes informations complémentaires ou demandes sur les axes thématiques, contactez s’il vous plaît la directrice du programme, Gabriela Ramos, à l’adresse suivante : program.chair@caribbeanstudiesassociation.org

[ CLIQUEZ ICI POUR SOUMISSION DE PAPIERS ]